Actualités


Des nouvelles fraîches

vendredi 29 juillet 2022

Quels KPI suivre pour optimiser son application mobile ? (2/2)


Pour compléter le 1er volet consacré aux indicateurs à suivre (si vous l’avez raté, c’est par ici), voici une nouvelle liste pour vous aider à évaluer le succès de votre application mobile. En fonction de vos objectifs et de votre secteur d’activité, certains KPI seront à prioriser pour améliorer le ROI de votre application mobile. 

Crash et bug

Lorsqu’un utilisateur installe une application mobile, il est primordial de faire bonne impression avec une navigation fluide et performante. Si le moindre bug est présent, ce n’est qu’une question de temps avant que l’utilisateur ne désinstalle l’application. Sachant que le taux de rétention à J0 est de 26 % et que le taux de désinstallation est de 74 %) le lendemain du téléchargement (rapport de 2021 par Adjust), mieux vaut minimiser les bugs. Des utilisateurs mécontents par la présence de bugs ne manqueront pas de le faire savoir à travers la note ou les commentaires sur les stores ce qui peut sévèrement impacter le classement. 

Dépense moyenne par utilisateur

Pour les applications proposant des services ou produits payants, savoir combien les utilisateurs dépensent permet de mieux connaître le comportement des utilisateurs. Quel est leur profil? Quelle est la récurrence d’achat? Quel est le panier moyen? Les données vous aideront à mieux orienter vos investissements pour potentiellement générer des ventes supplémentaires.

Taux de conversion

Les actions des utilisateurs scrutées par les product owner seront différentes selon le type d’application (e-commerce, livraison, service, bien-être, etc) et les objectifs de l’entreprise. Il peut s’agir d’un simple tap sur un écran précis, d’une validation de panier ou du téléchargement d’un catalogue par exemple.

L’objectif reste cependant le même : faire en sorte que l’utilisateur termine une action sur la plateforme. Les notifications push peuvent être un excellent outil pour inciter l’utilisateur à terminer une action,  sur un panier abandonné par exemple. 

Classement sur les stores

Les avis des utilisateurs et le classement sur les stores sont à observer régulièrement. Ces informations permettent d’améliorer la visibilité de l’application. Plus l’application aura de bonnes critiques et de téléchargements, plus elle sera classée en tête de liste. Une application positionnée en haut du classement aura davantage de chance de toucher de nouveaux utilisateurs.

Les avis positifs comme négatifs sont des sources d’informations précieuses pour corriger des anomalies ou ajouter de nouvelles fonctionnalités.

De plus, tout comme le SEO pour le web, le positionnement d’une application sur les stores peut être travaillé grâce à une stratégie payante d’ASO (App Store Optimization). 

Écrans consultés

Le parcours utilisateur peut être observé depuis l’analyse des écrans vus. Pendant l’utilisation d’une application mobile, de nombreuses actions sont réalisées. Le cheminement de l’utilisateur mettra en évidence les fonctionnalités les plus utilisées mais également les zones froides de l’application. Cet indicateur peut également soulever des problèmes de navigation où l’UX/UI sera alors à revoir.  

Conclusion

Toutes ces informations sont précieuses pour la pérennité d’une application. Elles aident les éditeurs à constamment l’améliorer par rapport aux besoins des utilisateurs. L’équilibre est à trouver pour satisfaire le plus grand nombre tout en maîtrisant ses coûts. La moindre inattention peut engendrer des conséquences néfastes (baisse de la popularité, désinstallations, chute de la note…).

Pour mesurer ces KPI, il existe différents outils, chacun avec leurs spécificités. Firebase, Matomo, AT internet, Batch… Snapp’ les présentera lors d’un prochain article ! Pour en apprendre davantage sur les KPI, cet article vient compléter notre liste.